vendredi 19 décembre 2014

Fabrication de crayons en bois

Cette réalisation a été inspirée par le travail de "Luckylode", un bushcrafteur de talent que je vous invite à découvrir.

Pour réaliser des crayons "bushcraft", nous allons utiliser :
  • Des branches de sureau (arbre dont les rameaux renferme une moelle spongieuse)
  • Du charbon de bois
  • De la cire de bougie


Tout d'abord couper un morceau de sureau



Vider la moelle à l'aide d'une tige métallique sans pour autant traverser intégralement le morceau. Le trou sera rempli du mélange cire / charbon, il faut donc que l'une des extrémités soit toujours bouchée.


Réduire le charbon de bois en poudre à l'aide d'un mortier et d'un pilon.


Faire fondre de la cire de bougie dans un récipient et y mélanger le charbon en poudre.


Verser prudemment le mélange cire / charbon dans l'orifice pratiqué dans les tiges de sureau.




Laisser refroidir à la verticale.


Tailler les crayons à l'aide d'un couteau.
Nous avons utilisé ici des couteaux "MORA" de chez Azimut-Nature.com



vendredi 12 décembre 2014

Construire un abri

Un abri doit servir à nous protéger des éléments (froid, pluie, vent...). Aujourd'hui, il s'agissait d'élaborer un abri avec simplement :

  • De la corde
  • Un TARP ou tarpaulin (toile de tente)
  • Une couverture de survie

La couverture de survie sert à s'isoler du sol froid afin de ne pas perdre sa chaleur. Le côté argenté doit être dirigé vers la personne dont on veut préserver la chaleur.



Le TARP doit d'abord être déplié et étendu.



La corde est déjà intégrée au TARP mais on peut utiliser n'importe quelle ficelle. Les élèves ont utilisé un noeud sibérien et un noeud de tension pour ériger le TARP à la "canadienne" (forme évoquant celle d'une tente canadienne).


On peut rajouter des sacs à dos pour boucher les entrées afin d'éviter les courants d'air. 



Merci à Azimut-Nature.com pour le TARP, la paracord et les couvertures de survie !

vendredi 5 décembre 2014

Nouveaux liens

J'ai reçu quelques messages d'anciens élèves du club, voici qui fait chaud au coeur !

Ce blog a d'abord pour vocation de présenter simplement les activités du club "Nature Aventure Survie", un accompagnement éducatif gratuit pour les élèves de collège et agréé par l'éducation nationale. Oui oui, un club de Bushcraft à l'école !




Forcément je pense toujours à mes anciens élèves, à la première "promotion" de ce club qui fut pour moi un réel plaisir à animer, c'est pour cela que je propose désormais (lorsque j'en ai le temps !) quelques articles sous forme de "tutos" ou de "tests" afin que les anciens bushcrafteurs puissent continuer sur leur lancée.

À ce propos, vous remarquerez que j'ai rajouté une section "liens" dans le volet de droite, tout en bas. Vous y trouverez des ressources internet sur le thème de la survie, du bushcraft et autre...

Continuez à m'écrire un petit mot de temps en temps, cela me fait très plaisir ! Et si vous souhaitez organiser une petite matinée bushcraft, faites un petit groupe de copains et envoyez-moi un mail par le formulaire de contact à droite, on se trouvera un samedi matin avec plaisir ;)


Bonne continuation !

samedi 29 novembre 2014

Nouvelles plantes et herbier.

Ce vendredi, nous avons collecté quelques feuilles issues des plantes que nous avions déjà étudiées.
Ces feuilles nous servirons à réaliser un herbier, nous les avons donc placées à sécher dans du papier journal avec une pile de livres au dessus.

Nous avons également rencontré de nouvelles plantes comestibles :

La carotte sauvage qui peut être consommée crue une fois bien lavée.

Le feuillage rappelle les fanes de carotte du marché, une odeur distinctive s'en dégage une fois froissé.


Le tubercule est plutôt petit mais le goût est bien là.



L'oxalis au délicat goût acidulé et désaltérant.



samedi 22 novembre 2014

Reconnaissance de plantes sauvages

Reconnaître les plantes utiles et comestibles est un petit plus pour tout pratiquant de Bushcraft ou une connaissance quasi-indispensable pour une situation de survie.

Les élèves de 6ème 1 du collège Darius Milhaud de Sartrouville ont ainsi appris à reconnaître quelques plantes poussant au sein même du collège. Et oui, nos pelouse abritent parfois des végétaux tout bêtes mais qui peuvent être consommés !

L'ortie : reconnaissable à ses feuilles dentées alternes, l'ortie est une plante urticante (elle pique et provoque des démangeaisons).  Comestible, elle est riche en protéines et vitamines C, on peut fabriquer des ficelles avec les fibres de ses tiges (voir les articles précédents : Orties et cordages, mode d'emploi et fabrication de ficelles en orties).

Le plantain : feuilles en rosettes et nervures marquées, les différentes espèces de plantain sont comestibles et permettent de soulager les piqûres d'orties.

Le pissenlit : diurétique et comestible, elle est connue pour ses propriétés détoxifiantes.

La ronce : produit des mûres en été. Ses bourgeons et jeunes feuilles sont utilisés pour soigner les maux de gorge. La moelle des tiges sèches peut être utilisé comme allume-feu.

Le lierre et la chélidoine sont TOXIQUES mais le lierre peut être utilisé comme cordage improvisé, la chélidoine permet de guérir les verrues grâce à son latex jaune.


Voici quelques documents pour apprendre à connaître certaines plantes sauvages faciles à trouver en France :


Pour se lancer dans la reconnaissance des plantes sauvages voici quelques ouvrages accessibles aux débutants (il sera nécessaire de prendre le temps d'apprendre quelques termes de botaniques) :




Petite sélection de divers ouvrages sur la cuisine des plantes sauvages : cuisine sauvage

samedi 15 novembre 2014

Les noeuds de base

Quelques noeuds de base ont été abordé au collège :


  • Le noeud de chaise (en escalade, pour des collets improvisés ou même pour l'archet d'un feu par friction)
  • Le noeud de harnais (aide à tracter / tirer une corde)
  • Le noeud de cabestan (arrimage solide)
  • Le noeud scandinave ou noeud de sibérie (arrimage d'un TARP par exemple, utile de par sa facilité à se dénouer)
Document d'aide pour pratiquer quelques noeuds :



Premiers essais :






Lors de la seconde séance de travail, la météo fut capricieuse ! Les élèves ont donc travaillé dans la salle de SVT.




Au final, une petite vidéo de démonstration du noeud de chaise ainsi que du noeud scandinave a été réalisée :



Des explications plus précises sur le noeud de sibérie et autres grâce au blog Tacticraft.fr 



Merci à Azimut-Nature.com pour la paracorde


Vous pouvez également retrouver différents noeuds avec des explication illustrées dans le magazine "Bushcraft Attitude" (disponible uniquement via http://www.bushcraftattitude.fr)

vendredi 31 octobre 2014

Une application pour reconnaître les arbres et les traces d'animaux

Petit test d'une application mobile développée par l'Office National des Forêts (ONF) :
Clés de forêt


Clés de forêt vous propose de reconnaître, au moyen de clés de détermination, des arbres et des traces d'animaux. Il est possible de prendre une photo de ses observations qui seront alors rangées dans "Mon Album".


La reconnaissance des arbres peut se faire selon trois critères :
- L'observation directe (forme des feuilles, positionnement...)
- Reconnaissance d'une feuille unique trouvée au sol.
- Reconnaissance d'un fruit trouvé au sol.


Au final, l'utilisateur arrive sur une "fiche arbre" proposant des photographies et une description de l'arbre identifié.


Petit bémol, il manque quelques espèces communes bien que non endémiques. Par exemple, le marronnier d'Inde. Cet arbre ornemental produit des fruits proches de la châtaigne et il arrive que des botanistes du dimanche confonde les fruits du châtaignier avec ceux du marronnier.
Problème : les fruits du marronnier sont toxiques ! Il faut espérer que le panel des arbres présents dans l'application soit vite étoffé.

De même, les arbres ne sont pas différenciés par espèces, ainsi on se retrouvera seulement avec "Le Bouleau" au lieu de déterminer des bouleaux verruqueux ou bouleaux pubescents...

Enfin, pas de reconnaissance d'arbres par l'écorce ! Pas pratique en hiver !

L'application permet également d'identifier des empreintes (les critères un peu limités sont sabots, coussinets et doigts). De même on débouche sur une "fiche animal" illustrée de photographies.


L'aspect général de l'application fait encore un peu brouillon, les schémas sont mal intégrés, la réactivité est vraiment déplorable et frustrante (ou n'est-ce dû qu'à mon téléphone ?) mais rien de rédhibitoire. Cette application peut largement dépanner lors d'une sortie bushcraft ou d'une balade en famille, signalons enfin qu'elle est entièrement gratuite, ce qui fait une excellente raison de l'emporter avec soi.

"Clés de forêt" est disponible GRATUITEMENT sur iOS et Android.

Complément : Un livre pour reconnaitre les arbres facilement d'après les feuilles, les rameaux ou l'écorce
(en maîtrisant quelques notions de botanique) :


"Arbre, quel est ton nom ?" Collection R. Tavernier, Editions Bordas

Bonnes sorties à tous !

vendredi 17 octobre 2014

Premiers essais au Firesteel

Qu'est-ce qu'un firesteel et comment l'utilise-t-on ?



Les firesteel utilisés au club ont été offert par le site Azimut-Nature.com


vendredi 10 octobre 2014

VIDEO : La règle des trois.

Cette année, les élèves du club tâcheront de proposer des vidéos et tutoriels des activités qu'ils ont réalisées.

Voici la toute première vidéo du club, la fameuse "règle des trois" !





Bravo à Wissem, Alexandre et Rémi.

vendredi 3 octobre 2014

C'est reparti !

L'accompagnement éducatif "Nature, Aventure, Survie" aura désormais sa place au collège Darius Milhaud de Sartrouville.

Il aura lieu le vendredi de 13h30 à 14h30, principalement pour les élèves de 6ème. Le club reste ouvert aux curieux et aux plus motivés !

En cette première séance :
- Le programme de l'année
- Les bases de la survie avec la fameuse "règle des trois"
- Quelques plantes utiles et / ou comestibles (les orties ça pique !).


dimanche 7 septembre 2014

Nouvelle année...

Le club "Nature Aventure Survie" revient pour l'année scolaire 2014/2015.



Quelques petites nouveautés seront de la partie, restez connectés ;-)

vendredi 1 août 2014

Fabriquer du coton carbonisé

Le coton carbonisé s'embrase à la moindre étincelle et facilite ainsi l'allumage du feu. Par exemple le silex frappé avec de l'acier produit des étincelles minuscules qui seront facilement recueillies par ce type de matériau mais qui auront peu de chances d'allumer de l'écorce de bouleau...

Voici une recette simple pour fabriquer du coton carbonisé avec l'assistance d'un adulte.


mercredi 9 juillet 2014

Rouler ses vêtements de rechange.

Lors de balades et randonnées, il est primordial de bien organiser son sac à dos.
Parmi les choses à emporter, il y a, bien entendu, les affaires de rechange qui peuvent prendre une place conséquente dans un compartiment parfois réduit.

Voici une astuce qui permet de gagner de la place :

1 - Rouler ses chaussettes.



Il s'agit de rouler la paire de la façon la plus serrée possible. La bande élastique de la chaussette du dessous servira à sécuriser le rouleau.

2 - Rouler ses sous-vêtements.


En pliant chaque côté vers le centre et en se servant de la bande élastique pour sécuriser le rouleau.

3 - Rouler ses T-shirts.


Créer un revers en bas du T-shirt, plier chaque côté vers le milieu (rabattre éventuellement les manches), rouler en partant du col. Utiliser le revers pour sécuriser le rouleau.

On peut vérifier chaque rouleau en le jetant contre le plafond, si après la chute il ne se défait pas, c'est qu'il est bien roulé.

On économise ainsi pas mal de place dans le sac à dos, par exemple sur la photo ci-dessous on a une journée de rechange.



Bien entendu, on protège ses affaires dans un sac étanche pour éviter que tout ne soit trempé à la première averse.